top of page

Toulouse, petit chat au Maroc

Histoire de l'adoption de Toulouse, chaton abandonné

Inutile de vous préciser que si vous partez au Maroc en randonnée avec Amazir Cheval, vous êtes probablement amoureux de tous les animaux et pas uniquement des chevaux. Manon et Brahim vous accueillent d'ailleurs à l'écurie, remplie de chevaux, de deux ânes, de plusieurs chiens et maintenant... d'un petit chat aux grands yeux clairs!


N'allez d'ailleurs jamais chez eux en voiture, vous seriez bien trop tentés de remplir votre coffre avec toutes les petites boules de poils que vous rencontrerez lors de votre séjour!

Mais alors, comment Toulouse a-t-il atterri à l'écurie ?







Remontons au troisième jour de notre randonnée, à notre arrivée au bivouac de Imerditsen.








Nous étions 7 femmes, encadrées à la perfection par l'équipe d'Amazir Cheval (Hamid et Nourdine, nos guides expérimentés ! Abdeslem, Rachid, Mohamed et Rachid, l'équipe de cuisto-monteur de tentes-encadreur des chevaux et rois du campement ! ).





Quelques minutes avant d'arriver, Hamid nous a bien prévenues qu'il y aurait plusieurs chiots, chiens, et autres animaux, mais qu'il fallait éviter de les caresser car cela leur donnerait envie de nous suivre. Malheureusement, ils sont trop petits pour réussir à tenir la longueur de la randonnée et risqueraient donc de se trouver perdu au milieu de nulle part la journée plutôt que de rester avec leur mère.


Après avoir préparé les chevaux pour la nuit, nous nous sommes dirigées vers notre campement. Et là, mon petit cœur a fondu! J'ai aperçu cette petite boule de poils, tout roux, aux très grands yeux clairs! J'ai évidemment demandé à Hamid si je pouvais l'emporter dans ma sacoche dès le lendemain... Mais non! Et evidemment, interdiction de le prendre dans les bras (et honnêtement je comprends, mais quelle torture!).


Tout notre groupe de randonneuses a évidemment craqué et nous le regardions du coin de l'œil. Tantôt il jouait avec les cordes de nos tabourets, tantôt il essayait de grimper dans le van par le dessous, histoire d'être embarqué, ni vu, ni connu. Mais il fallait que nous nous fassions une raison : ce petit chat resterait là.



Le lendemain matin, Hamid a quand même demandé aux personnes du coin d'où venait ce chat. Il devait avoir moins de 2 mois et c'était malgré tout étonnant qu'il soit tout seul, sans maman et sans fratrie. On lui a alors expliqué qu'une voiture était venue le matin de notre arrivée, l'avait balancé et était reparti.

Il s'agissait donc d'un chat lâchement abandonné dans un endroit où il y avait d'autres animaux et régulièrement des randonneurs.

Victoire pour nous : Rachid a pris cette petite boule de poils dans ses bras et l'a emmené dans le van avec Abdeslem et lui ! Victoire pour nous, oui, mais victoire surtout pour ce petit chat ! Avec l'accord de l'équipe, il sera baptisé Toulouse, en référence aux Aristochats.

Il nous a donc suivi, de midi en bivouac, jusqu'à la fin de notre randonnée.



Nourri au Kiri et au jus de poisson que l'équipe d'Amazir lui donnait avec plein de tendresse.


Toulouse s'est amusé dans tous les arbres qui nous entouraient et a même réussi à dormir sur mon sac de couchage entre mes pieds, trouvant enfin un refuge dont il avait tant besoin.


Après avoir eu un début de vie difficile, après avoir été abandonné, seul, au milieu de nulle part, il vit maintenant sa meilleure vie avec Manon et Brahim ainsi que toute l'équipe d'Amazir qui lui donneront toute l'affection dont il a besoin et qu'il mérite!


De bâtard à vie d'Artistochat, il n'y a qu'un pas de cheval !


Rédigé par Camille Guimbretière, le 2 octobre 2023

110 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout

Comments


BLOG : journal d'Amazir

Petites actualités, réflexions du quotidien, nos aventures !

ob_cecbeb_images-20_edited_edited.jpg
bottom of page